S'identifier - S'inscrire - Contact

Dans la presse

Voyez ici les articles traités dans la presse à propos des dossiers qui vous intéressent

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Villers-la-Ville Une zone d’expansion de crue entre Tilly et Mellery (LLB 4/12/19)

Par Cadev • Dans la presse • Dimanche 08/12/2019 • 0 commentaires • Version imprimable

La province du Brabant wallon travaille sur plusieurs axes pour lutter contre les inondations : elle aide les communes via des subventions pour financer certaines initiatives, a créé une plateforme d’échanges entre les divers acteurs, et crée également directement des ouvrages d’art le long des cours d’eau de deuxième catégorie, puisqu’elle en a la gestion. Elle est donc responsable d’une quinzaine de zones de retenue, et une nouvelle s’est ajoutée officiellement hier. En effet, la zone d’expansion de crue (ZEC) du Gentilsart, située à l’arrière de la ferme de Gentilsart entre Tilly et Mellery, est désormais opérationnelle. Sa capacité de retenue est de 27 400 mètres cubes, grâce au relief naturel du sol (on est dans une cuvette marquée) et à une digue de cinq mètres de haut, longue de 70 mètres. Le ruisseau du Gentilsart passe au centre, via un ouvrage en béton qui comprend une vanne.

Éviter les inondations

L’idée est de protéger le centre de Villers-la-Ville en cas de très forte pluie : le Gentilsart et la Thyle s’y rencontrent et lorsque les niveaux sont élevés, les dégâts peuvent être importants comme en 2008. Les quantités d’eau retenue temporairement en pleine campagne dans la nouvelle ZEC éviteront aussi des inondations plus loin en aval vers Court-Saint-Étienne, Ottignies et Wavre. La Province a délégué la maîtrise de l’ouvrage à l’intercommunale InBW après que l’endroit le plus adéquat a été déterminé avec l’aide d’un bureau d’études, et le projet a été élaboré en concertation avec la commune de Villers-la-Ville. L’investissement frôle le million d’euros. "C’est capital : je pense que c’est le travail le plus important dans toute ma carrière d’échevin des Travaux, indiquait sur place l’échevin villersois Philippe Vanhollebeke. Je pense qu’avec cette ZEC, 80 % des problèmes d’inondations à Villers seront résolus. Il reste à réaliser un projet sur la Thyle entre Villers et Sart-Dames-Avelines. L’étude est en cours."

Lire la suite