S'identifier - S'inscrire - Contact

Dans la presse

Voyez ici les articles traités dans la presse à propos des dossiers qui vous intéressent

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Villers-la-Ville est protégé à plus de 70 % des inondations (Vers l'Avenir 4/12/19)

Par Cadev • Dans la presse • Dimanche 08/12/2019 • 0 commentaires • Version imprimable

La province du Brabant wallon vient de finaliser le chantier d’une zone d’expansion de crue (ZEC) sur le Gentilsart, entre les villages de Tilly et Mellery (Villers-la-Ville).

«En juin 2008, je me suis retrouvé à 2 h du matin chez des Villersois victimes des inondations. L’eau était montée à 1 mètre 20 de hauteur! Le visage de ces gens m’a marqué à vie. Pour moi, ce chantier est le plus important en tant qu’élu», avance Philippe Vanhollebeke, l’échevin villersois en charge des Travaux. Pour ne plus revivre de tels drames, il a contacté la Province du Brabant wallon en compagnie de son bourgmestre.

La solution apportée? Une zone d’expansion de crue (ZEC) à l’arrière de la ferme Gentissart, financée par la Province à hauteur de près d’un million d’euros, avec l’intercommunale InBW comme maître d’ouvrage. Un travail d’équipe.

L’endroit n’a évidemment pas été choisi au hasard. Il se trouve au confluent de la Thyle et du Gentilsart.

«Il s’agit d’une vallée encaissée que nous avons dû en partie déboiser pour réaliser cette digue de 5 mètres de haut et 70 mètres de long», avance Alexandra Bauwens, en charge de la lutte contre les inondations à la cellule hydrologique de la Province. De la végétation va, petit à petit, se réinstaller autour de la structure qui peut retenir 27 400 m3 d’eau.

Les communes voisines aussi mieux protégées

En cas d’événement pluvieux exceptionnel, le Gentilsart (rivière) sera stoppé par la ZEC et l’eau inondera le bas de cette petite vallée inhabitée.

«Grâce à cette réalisation, le centre de Villers-la-Ville est protégé à 70% voire 80% contre les risques d’inondations. Nous aimerions encore construire une autre structure sur le versant de la Thyle, à Sart-Dames-Avelines, pour nous rapprocher des 100%», affirme Philippe Vanhollebeke.

Les habitants de Court-Saint-Étienne, Wavre et Ottignies devraient également être moins souvent victimes de ces intempéries, grâce à l’ouvrage.
Lire la suite