S'identifier - S'inscrire - Contact

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Agenda


Signez la pétition pour l’intermodalité trains-bus! (+Lien vidéo)

Par Cadev • Activités • Mardi 30/08/2016 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Pour une meilleure offre des TEC à Villers-la-Ville signez la pétition www.petitions24.net/tec-vlv

A Villers-la-Ville, nous avons la chance d’être sur la ligne du chemin de fer qui relie Charleroi à Ottignies et d’avoir deux arrêts, à Tilly et Villers. Les trains partent toutes les heures dans les deux sens, et même toutes les 30 minutes aux heures de pointe le matin et le soir. C’est une belle alternative à la voiture principalement pour les navetteurs, les étudiants et les personnes âgées.

Nous avons aussi des lignes de bus, dont la principale (L 568) par la fréquence va de Fleurus à Nivelles en passant par Marbais et Sart-Dames-Avelines, en vert sur la carte. La ligne 27 (en bleu) relie Mellery à Marbais, mais 5 fois par jour seulement et à des heures mal adaptées aux navetteurs.

Entre l’axe Nord-Sud du train et l’axe Est-Ouest du bus, il n’y a pas de connexions, les bus ne desservent pas les arrêts de train. Pratiquement cela oblige les étudiants du secondaire habitant Marbais ou Sart à choisir une école à Nivelles pour s’y rendre en bus et ceux de Tilly et Villers une école à Ottignies ou Wavre pour y aller en train. Cela limite et oriente leur choix. Le potentiel des transports en commun rien que pour les jeunes est énorme : savez-vous qu’environ 650 écoliers fréquentent les écoles primaires de l’entité? Ensuite ils devront choisir une école secondaire à l’extérieur.

Pour les autres usagers, essentiellement les personnes âgées ou sans voiture, ce n’est pas mieux. Il n’y a aucun bus pour rejoindre la maison communale ou le centre sportif par exemple. Par contre, le mardi, un bus dessert le marché de Court-St-Etienne alors qu’il est situé à côté de la gare !

Cette fracture entre trains et bus est-elle destinée à perdurer? Nous refusons de le croire. Il faut que la Commune et les TEC s’assoient autour de la table et organisent la connexion entre les réseaux des TEC et de la SNCB avec une offre intelligente et des horaires bien pensés.

Pour permettre aux étudiants de rejoindre l'école de leur choix, aux navetteurs leur lieu de travail, à tout un chacun les centres commerciaux et culturels des environs (Nivelles, LLN), nous demandons la mise en place de lignes qui relient les villages et les bus aux arrêts de trains.

Il ne nous appartient pas de définir les trajets, les horaires ou les modalités pratiques. C’est au TEC de faire des propositions sur base des besoins de la population. Mais nous sommes prêts à participer à la négociation.

Pour que ce projet ait une chance d’aboutir, il faut démontrer aux décideurs le potentiel qui existe dans l’entité. Le CADEV s’engage à relayer vos attentes et vous invite à signer la pétition en ligne sur le site www.petitions24.net/tec-vlv.

Un petit film éclaire la démarche.

Articles portant sur des thèmes similaires :