S'identifier - S'inscrire - Contact

Les dossiers suivis par le CADEV

 

 

 

Sous nos différents dossiers, retrouvez les grands sujets d'intérêt dans l'entité de Villers-la-Ville.
Les sujets principaux se subdivisent en sous-rubriques. Celles-ci s'enrichissent régulièrement avec l'actualité.
En vous inscrivant sur le site, vous avez également l'occasion de partager votre opinion en déposant un commentaire en face de chaque rubrique ou article.
Découvrez les différents dossiers en cliquant sur le +

 

 

 

 

 

 

 


Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Que valent les promesses électorales ? Le programme du MR en 2012

Par Cadev • Dossiers • Mercredi 22/08/2018 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Sous ce lien, le programme de la majorité actuelle il y a 6 ans.

Que valent les promesses électorales ?

S’il est un exercice intéressant, c’est bien de mesurer le respect des engagements pris par les partis politiques par rapport aux réalités de terrain une fois la législature écoulée.

Nous avions été bien inspirés de garder les tracts électoraux des partis en lice.  Voilà pourquoi nous pouvons à présent revenir sur les promesses électorales du MR en 2012. En tant qu’association environnementale, nous limitons notre analyse à ce volet. Ceux que cela intéresse d’élargir l’analyse peuvent retrouver sur notre site internet le document intitulé « Le programme pour la législature 2012-2018 » qui sert de base à cet article.

A vrai dire, le programme ne contenait aucune rubrique consacrée à l’environnement en tant que tel, mais on pouvait malgré tout retrouver certaines des préoccupations du CADEV à travers trois thèmes abordés : les travaux, la mobilité et l’urbanisme.

Sous la rubrique Travaux, on peut lire :

-          « Nous poursuivrons la réalisation des collecteurs, stations d’épuration et autres égouttage ». Ces travaux rendus obligatoires par une directive européenne de 1991 auraient dû être terminés en 2005 ! La Région wallonne, menacée par l’Europe de lourdes sanctions financières, a finalement fait le forcing auprès des communes et provinces pour terminer les travaux d’égouttage, poser des collecteurs et construire les stations d’épuration. A Villers, les travaux sont à présent terminés, les stations de Villers et de Sart sont opérationnelles et on s’en réjouit. Il ne reste que le hameau de Rigenée à assainir. Nous regrettons toutefois le manque de contrôles et d’incitations à obliger les riverains à se raccorder aux égouts. Trop d’habitants rejettent encore leurs eaux usées dans des puits perdus ou directement dans les ruisseaux.

-          « L’éclairage public sera progressivement renouvelé en utilisant les nouvelles technologies, ce qui permettra de diminuer la consommation électrique ».  De fait, de nouveaux lampadaires ont été placés notamment à la rue de Marbais, rue du Châtelet et au centre de Sart-Dames-Avelines. Mais ils ne représentent encore qu’une toute petite partie de l’éclairage public sur notre territoire et, à ce rythme, il faudra encore des années avant de tous les renouveler.

Sous Mobilité, il est écrit que :

-          « Nous aménagerons quelques kilomètres de pistes cyclables ». Effectivement la Commune, aidée aussi par la Province, en a aménagé quelques-unes et marqué au sol plusieurs tronçons de chevrons pour cyclistes. C’est un bon début et il faut poursuivre dans cette voie car la mise à disposition de routes adaptées et sûres pour cyclistes contribue à abandonner la politique du tout à la voiture et incite au choix de la mobilité douce pour les petits trajets.

-          « L’Entité compte environ 200 km de voies lentes : sentiers et chemins. Nous poursuivrons notre collaboration avec la Commission Sentiers et Chemins afin de répondre à leurs demandes et entretenir l’ensemble des circuits balisés ». Nous nous félicitons que plusieurs sentiers aient été améliorés. D’autres par contre sont menacés de disparition. En juin dernier, le conseil communal a voté la suppression du sentier N°64 à Sart pourtant repris à l’atlas des chemins vicinaux. Quelques-uns sont aussi impunément coupés à la circulation par des riverains.

Enfin, en matière d’Urbanisme, la vision pour l’avenir allait être définie :

-          « La Commune finalisera le schéma de structure ». Ce projet initié avant 2012 a été abandonné en cours de route sans explication officielle. C’est regrettable car il est important de définir une vision stratégique pour l’avenir en matière d’aménagement du territoire et non d’avoir une politique de réaction au cas par cas lorsque de nouveaux projets voient le jour.

« Nous établirons un PCDR (Plan Communal de Développement Rural) après le Schéma de Structure ». Il n’a pas connu le début d’un commencement.

Articles portant sur des thèmes similaires :