S'identifier - S'inscrire - Contact

Les dossiers suivis par le CADEV

 

 

 

Sous nos différents dossiers, retrouvez les grands sujets d'intérêt dans l'entité de Villers-la-Ville.
Les sujets principaux se subdivisent en sous-rubriques. Celles-ci s'enrichissent régulièrement avec l'actualité.
En vous inscrivant sur le site, vous avez également l'occasion de partager votre opinion en déposant un commentaire en face de chaque rubrique ou article.
Découvrez les différents dossiers en cliquant sur le +

 

 

 

 

 

 

 


Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Nos stations d’épuration bientôt opérationnelles

Par Cadev • Dossiers • Vendredi 06/12/2013 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

La construction de la station d’épuration de Villers-la-Ville touche à sa fin et sa mise en service est prévue dans les prochains jours. Une excellente nouvelle pour l’amélioration des eaux du bassin de la Dyle.

Rappelons qu’elle est prévue pour épurer les eaux de l’équivalent de 8000 EH (équivalents habitants). Elle couvrira tous les villages de l’entité, à l’exception de Sart-Dames-Avelines qui aura sa propre station d’épuration (2900 EH). Celle dernière, encore en construction, accuse donc un léger retard par rapport aux plans initiaux qui prévoyaient son démarrage fin 2013. Les habitants du hameau du Domaine 1815 disposent pour leur part déjà de leur propre station d’épuration (500 EH).



Face à nos inquiétudes par rapport à la capacité de ces stations d’épuration qui couvrent tout juste les besoins de la population actuelle de l’entité mais non son accroissement lent mais régulier, l’IBW évoque la possibilité d’accroitre leurs capacités d’ici une vingtaine d’années lors de travaux de rénovation.

Avant la mise en service des stations d’épuration, il a fallu installer un réseau de collecteurs pour amener les eaux usées aux stations qui ont entrainé de larges saignées temporaires à travers nos différents villages. L’ensemble des travaux aura coûté la bagatelle de 20 millions d’euros à l’IBW, étalés sur dix ans.

Rappelons que ces travaux répondent à des exigences européennes en matière d’épuration des eaux, des obligations face auxquelles la Région wallonne a accusé un retard considérable et est menacée de pénalités financières. Ne gâchons pas notre plaisir malgré tout, mieux vaut tard que jamais.

Articles portant sur des thèmes similaires :