S'identifier - S'inscrire - Contact

Les dossiers suivis par le CADEV

 

 

 

Sous nos différents dossiers, retrouvez les grands sujets d'intérêt dans l'entité de Villers-la-Ville.
Les sujets principaux se subdivisent en sous-rubriques. Celles-ci s'enrichissent régulièrement avec l'actualité.
En vous inscrivant sur le site, vous avez également l'occasion de partager votre opinion en déposant un commentaire en face de chaque rubrique ou article.
Découvrez les différents dossiers en cliquant sur le +

 

 

 

 

 

 

 


Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Agenda


Nos futures stations d’épuration

Par Cadev • Dossiers • Mercredi 19/01/2011 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Le choix du site d’implantation de la station d’épuration de Villers-la-Ville fait toujours l’objet d’un recours des riverains, qui jugent le site de l’Aulnaie - plus proche de l’abbaye - plus adéquat. Ce site n’avait pas été retenu par l’Institut du Patrimoine wallon.

Quant à la position de l’Intercommunale du Brabant wallon (IBW), elle n’est pas aisée dans une province aussi peuplée que la nôtre. Les contraintes environnementales, administratives et techniques sont telles que le choix d’un site résulte du moins mauvais compromis (plus d'infos sur IBW.be). Il est évident que le manque d’engagement politique dans les années 1990 ainsi qu’aujourd’hui les nombreux recours retardent la mise en chantier des stations.

Il faut rappeler que la directive européenne de 1991 fixait l'échéance au 31/12/2005 pour les communes de 2000 à 10.000 EH (Equivalent-Habitant, le rejet moyen par habitant). Le retard est considérable.

Comme prévu, la station d’épuration de Sart-Dames-Avelines complétera celle de Villers-la-Ville qui, elle, dessert tous les autres villages. Une réunion d’information a été organisée en août 2010 par la Commune et l’IBW à son sujet.

L’installation est prévue à « l’arrière » de la Bruyère du Coq à 100 mètres en retrait de la route de Sart-Villers et autant de la rue du Marais. Le bâtiment lui-même aura un bardage en bois indigène non traité.

Une voie d’accès non asphaltée sera aménagée pour un charroi estimé à un camion et une camionnette par semaine. La protection des abords du ruisseau fait partie du plan d'aménagement. Le coût total du projet est estimé à 2 millions d’euros.

A Sart, il n'y aura qu'un permis unique, contrairement à Villers où permis d’urbanisme et permis d’environnement/exploitation sont distincts. Jusqu'à présent, les riverains se montrent satisfaits des informations reçues et de la concertation tant au niveau de la Commune que de l’IBW.

Le Cadev s'interroge sur la capacité des deux stations: 8000 EH pour Villers et 2900 pour Sart. Si la population globale évolue vers les 11500 habitants d'ici 2025, elles pourraient rapidement se révéler insuffisantes, d'autant que leur durée de vie ne devrait pas se limiter à 15 ans!

Articles portant sur des thèmes similaires :