S'identifier - S'inscrire - Contact

Les dossiers suivis par le CADEV

 

 

 

Sous nos différents dossiers, retrouvez les grands sujets d'intérêt dans l'entité de Villers-la-Ville.
Les sujets principaux se subdivisent en sous-rubriques. Celles-ci s'enrichissent régulièrement avec l'actualité.
En vous inscrivant sur le site, vous avez également l'occasion de partager votre opinion en déposant un commentaire en face de chaque rubrique ou article.
Découvrez les différents dossiers en cliquant sur le +

 

 

 

 

 

 

 


Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Les poissons de nos cours d'eau

Par Cadev • Dossiers • Vendredi 15/01/2021 • 0 commentaires • Version imprimable

La présence de poissons dans nos ruisseaux est un bon indicateur de la qualité des eaux de surface. Elle nous rassure sur l’état de la biodiversité et contribue à son équilibre global. Les poissons font partie de la chaine alimentaire.

Leur libre circulation dans les rivières est absolument nécessaire. Les poissons ont besoin de pouvoir se déplacer pour assurer leurs fonctions vitales telles que se protéger des prédateurs, se nourrir et se reproduire pour assurer la pérennité de leur espèce.

Un inventaire des obstacles à la libre circulation des poissons sur les cours d’eau non navigables a été réalisé en 2015. Sur la Thyle, on a pu observer des épinoches, des goujons, des loches franches, des truites arc-en-ciel, des pseudorasbora (improprement appelé « goujon asiatique ») et probablement des chevaines ou gardons en banc en amont de la station d'épuration. Comme la Thyle en aval est riche de chabots, il est possible qu'il y en ait également sur la Thyle à hauteur de Villers.  Sur le Gentissart a été relevée la présence d’épinoches, de loches et de goujons.

L’épuration de nos eaux sales dans les stations d’épuration avant de les rejeter à la rivière ne peut que contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau et au retour progressif de la vie aquatique. 

L’inventaire, réalisé d’aval vers l’amont, reprend notamment l’inventaire des nombreux obstacles (moulins, vannes, pertuis, chutes …) présents sur nos rivières et classés selon que l’obstacle ne présente pas de difficulté (degré mineur), peut provoquer un confinement de population (important), la plupart des poissons ne passent pas (majeur), aucun poisson ne passe (infranchissable). Certains obstacles n’ont pas été inventoriés et se retrouvent sous le vocable « indéterminés ».

Lors de l’enquête publique en décembre dernier portant sur les " Cours d'eau et la libre circulation des poissons », le CADEV a répondu à l’enquête publique en insistant sur les points suivants :

·         - Favoriser progressivement la circulation de l'aval vers l'amont.

·       - Prolonger la partie "'écologiquement importante" de la Thyle du confluent du Ry d'Hez jusqu'à l'abbaye, car cette partie possède une qualité d'eau jugée "moyenne" selon son indice biologique.

·       - Une étude de faisabilité concernant la suppression des obstacles infranchissables suivants : Chevelipont, abbaye de Villers, parking de l'abbaye.

·           - Les 6 obstacles qualifiés d’"Indéterminés" sur l'entité de Villers-la-Ville devraient être requalifiés.

Notre partenaire, le Contrat Rivière Dyle-Gette, joue un rôle primordial dans la surveillance et le conseil à la bonne gestion de nos cours d’eau.