S'identifier - S'inscrire - Contact

Dans la presse

Voyez ici les articles traités dans la presse à propos des dossiers qui vous intéressent

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Agenda


Le grand chantier de la biodiversité (La Libre 1/3/12)

Par Cadev • Dans la presse • Samedi 03/03/2012 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Le constat des scientifiques se répète : la biodiversité est mal en point en Wallonie. Ils reste 2 ans pour inverser la tendance, insistent deux députés écolos.

Mettre un terme à l’hémorragie qui frappe la biodiversité wallonne. Les objectifs affichés dans la dernière Déclaration de politique régionale sont certes ambitieux, mais dans les faits l’action politique patine. L’urgence est pourtant de plus en plus criante, comme l’a encore récemment souligné une étude publiée par des scientifiques de l’Université de Liège pointant du doigt l’évolution "catastrophique" observée en Région wallonne.

"Il y a eu deux avancées lors de la législature précédente, sur les OGM et dans une certaine mesure sur le code forestier, mais depuis lors, il ne s’est plus passé grand-chose de concret, même s’il y a eu beaucoup de discours. On observe plutôt une stagnation, voire une régression", jugent les députés Ecolo Patrick Dupriez et Olivier Saint-Amand qui se sont livrés à un petit état des lieux des politiques menées en la matière. Même si certains petits progrès ont lieu, ils se font en ordre dispersé, observent-ils. "Il n’y a rien de construit, de concerté. Aucune politique transversale globale qui est pourtant essentielle."

En charge de l’agriculture, de la forêt, de la nature et des travaux publics, le ministre Carlo Di Antonio (CDH) dispose de l’essentiel des leviers pour imposer une telle politique, relèvent encore nos interlocuteurs, se réjouissant que l’intéressé ait manifesté sa volonté de faire bouger les choses. Se voulant constructifs, les deux députés verts se disent prêts à appuyer les efforts du ministre humaniste depuis leur fauteuil parlementaire et listent une série de domaines d’action qui leur paraissent prioritaires. Petite revue non exhaustive.

Lire la suite

Articles portant sur des thèmes similaires :