S'identifier - S'inscrire - Contact

Dans la presse

Voyez ici les articles traités dans la presse à propos des dossiers qui vous intéressent

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Inondations: des solutions déjà sur le terrain (La Libre 12/10/11)

Par Cadev • Dans la presse • Jeudi 03/11/2011 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Communes et experts se sont penchés sur la question des coulées de boue et des inondations. Des “bonnes pratiques” sont déjà mises en place.

La lutte contre les coulées de boue et les inondations mobilise toujours les communes, si l’on en croit le nombre de représentants communaux présents à la journée organisée hier sur ce thème par le contrat de rivière Dyle-Gette. Le message : les causes sont connues, passons aux solutions. Pour Jean-Marie Tricot, coordinateur de la cellule du CRDG, de bonnes pratiques existent déjà dans les communes : bandes de parcelles enherbées comme à Villers-la-Ville, grille de collecte des eaux en bord de champs et à proximité d’agglomérations, comme aménagée par la commune de Jodoigne, des parkings semi-drainants comme à Beauvechain Et de citer aussi cette récente prairie inondable réalisée par la Province pour le Mille. "Lorsque le ruisseau est en crue, il se déverse dans une prairie, avec au fond un fossé. C’est un aménagement de peu de coût, qui fait l’objet d’une convention avec l’agriculteur qui se voit verser une indemnité. Une initiative intéressante à développer." Mais la lutte contre les inondations rencontre beaucoup d’obstacles (lire par ailleurs). Pour les zones agricoles, il énumère ainsi le temps pris par les études de cas, l’évolution du cadre légal des mesures agri-environnementales "Et jusqu’à cette année, on avait difficile à trouver une structure d’accompagnement pour les agriculteurs et les communes touchées." Depuis, le Giser (Gestion intégrée sol érosion ruissellement), qui regroupe des scientifiques et dépend de la Région, a vu le jour. Il propose aux communes des moyens d’action pour réduire l’érosion liée à l’eau en terres agricoles. La cellule peut mettre en évidence les problèmes à l’échelle d’un bassin versant, recommander des aménagements en zone agricole 

Lire la suite

Articles portant sur des thèmes similaires :