S'identifier - S'inscrire - Contact

Les dossiers suivis par le CADEV

 

 

 

Sous nos différents dossiers, retrouvez les grands sujets d'intérêt dans l'entité de Villers-la-Ville.
Les sujets principaux se subdivisent en sous-rubriques. Celles-ci s'enrichissent régulièrement avec l'actualité.
En vous inscrivant sur le site, vous avez également l'occasion de partager votre opinion en déposant un commentaire en face de chaque rubrique ou article.
Découvrez les différents dossiers en cliquant sur le +

 

 

 

 

 

 

 


Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Agenda


Dossier TEC Villers-la-Ville

Par Cadev • Dossiers • Jeudi 26/01/2017 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Le Comité d’Action pour la Défense de l’Environnement à Villers-la-Ville (CADEV) souhaite réduire l’empreinte écologique des émissions en CO2 en proposant une alternative crédible au tout à la voiture dans l’entité de Villers-la-Ville. Avec le développement des sentiers et des pistes cyclables, les transports en commun font partie de la solution.

1.      

1.    Contexte

1.1 Emploi

Il existe peu d’emplois dans l’entité de Villers-la-Ville. La plupart des habitants travaillent dans la région bruxelloise (50 km) ou dans un rayon plus proche (20 km) à Nivelles, Ottignies, Louvain-la-Neuve ou Wavre. Ceux qui se rendent à Bruxelles sont confrontés à des bouchons importants aux heures de pointe sur l’autoroute E411. Les axes vers Waterloo (N5) et vers Louvain-la-Neuve (N25) sont également très chargés matin et soir. Le train constitue une alternative très intéressante dans la mesure où il permet de rejoindre les centres villes en se jouant des embouteillages.

1.2 Enseignement

Il n’existe pas d’école secondaire dans l’entité. Les jeunes fréquentent essentiellement les établissements de Nivelles, Court-St-Etienne, Ottignies, Wavre, Louvain-la-Neuve ou Mont-St-Guibert. Le choix de l’école est souvent orienté par l’offre en transport en commun permettant de s’y rendre. Le plus facile pour les jeunes de Sart et Marbais est de prendre le bus vers Nivelles ; pour ceux de Villers, Tilly, Marbisoux et Mellery, le plus indiqué est de prendre le train.

Le lieu de résidence est un des critères prioritaires pour le choix de l’école. Ce n’est pas le seul et nombre de jeunes s’orientent vers d’autres écoles que celles proches de leur domicile. L’éloignement par rapport aux arrêts de bus ou de trains oblige les parents à amener les enfants en voiture au lieu de départ du transport en commun.

Environ 600 enfants fréquentent les écoles primaires de l’entité. Cela constitue un potentiel très important de navetteurs lorsqu’ils passeront dans l’enseignement secondaire.

L’enseignement supérieur ou universitaire est concentré dans les villes de Bruxelles, Namur et surtout Louvain-la-Neuve, la plus proche. Toutes sont accessibles en train en passant par Ottignies. Pour les étudiants à Louvain-la-Neuve, le prix des kots et la priorité donnée aux étudiants venant de plus loin incite les Villersois à rejoindre la ville universitaire tous les jours.

Louvain-la-Neuve est un pôle attractif majeur pour l’enseignement et l’emploi dans les parcs scientifiques mais aussi en matière commerciale et culturelle.

Actuellement, la voiture demeure de loin le moyen de transport le plus utilisé, faute d’une offre en transport en commun suffisamment développée et intégrée.

 
1.3 Les pôles d’activités

Ces dernières années, la Commune a investi dans deux nouveaux bâtiments : la nouvelle maison communale (Villers) et le centre sportif (Sart-Dames-Avelines). Aucun des deux n’est actuellement desservi par les transports en commun.

La plupart des commerces de proximité sont concentrés dans deux villages : Villers et Marbais (boulangerie, boucherie, pharmacie, banque, salon de coiffure). Mellery et Marbisoux n’ont aucun commerce, Tilly et Sart ont chacun une pharmacie.

On trouve deux grandes surfaces le long de la Chaussée de Namur (N93), l’une à Marbais, l’autre à Sart. Pratiquement, actuellement, il est impératif d’avoir une voiture pour s’y rendre faire ses achats.

1.4 L’offre actuelle en transports en commun

A Villers-la-Ville, le chemin de fer traverse l’entité du Nord au Sud le long de la ligne 4586, reliant Ottignies à Charleroi. Aux heures de pointe, deux trains par heure desservent les gares de Villers-la-Ville et Tilly. En dehors de ces heures, la cadence est de un train par heure.

Il existe parallèlement des lignes de bus dont la mieux desservie (Ligne 568) relie Fleurus à Nivelles sur un axe Est-Ouest en passant par les villages de Marbais et Sart-Dames-Avelines situés le long de la chaussée de Namur (N93). Elle est principalement utilisée par les élèves du secondaire qui étudient à Nivelles.

Une autre ligne des Tec (Ligne 27) relie Gembloux à Marbais en passant par Mellery et Tilly. La fréquence et les horaires des bus (deux le matin, deux le midi et deux le soir) sont inadaptés et insuffisants pour satisfaire les besoins de mobilité des habitants.

Enfin, le mardi uniquement, un bus amène les Villersois au marché de Court-St-Etienne au départ de Marbais en passant par Villers-la-Ville.

Pratiquement, l’entité de Villers-la-Ville est coupée en deux au niveau des transports en commun. Le bus relie Sart et Marbais, le train Villers et Tilly. Mellery et Marbisoux restent très isolés. Les réseaux TEC et SNCB sont déconnectés, les bus ne passant pas par les gares de Villers ou Tilly.


 

2.      Les besoins

 

2.1   Par tranches d’âge

-          Les jeunes

Les moins de 18 ans dépendent des transports en commun ou de leurs parents pour leurs déplacements. Ils ont des activités de loisir dans l’entité (mouvements de jeunesse, centre sportif) ou à l’extérieur, essentiellement à Louvain-la-Neuve. Le vélo est aussi une alternative intéressante pour les courtes distances, même s’il est peu utilisé en raison du manque de pistes cyclables et d’habitude.

Les plus de 18 ans sont pour la plupart aux études supérieures et n’ont en général pas de véhicule en propre. Tous ne « kotent » pas et certains font les trajets tous les jours, le plus souvent en train.

-          Les travailleurs

Ils sont actuellement encore peu nombreux à utiliser le train et le bus mais la situation pourrait changer si l’accessibilité aux gares augmentait. Les problèmes de congestion du trafic sont aussi des incitants puissants à rechercher une alternative.

-          Les personnes âgées

Elles ont besoin de pouvoir se déplacer entre les villages pour accéder aux services de proximité (commerces, médecins, dentistes, maison communale), surtout dans les villages qui en sont dépourvus. Beaucoup aiment à fréquenter les marchés des alentours et à se rendre dans d’autres villes en bus ou en train. Elles sont aussi intéressées à pouvoir faire leurs plus grosses courses dans les grandes surfaces.

 

2.2   Par village

Sart-Dames-Avelines est l’un des villages les plus peuplés et paradoxalement le moins bien servi en magasins de proximité. Sa grande surface sur la chaussée de Namur est éloignée du centre du village. Les habitants se plaignent du manque de liaison en transports en commun avec Villers-la-Ville et sa gare.

Marbais n’a pas de liaison en bus avec Villers-la-Ville pour l’accès aux commerces et à la maison communale. Le bus de la ligne 27 permet théoriquement de rejoindre la gare de Tilly mais sa fréquence très limitée en fait une option toute théorique. Pourtant la demande existe. Sa grande surface est très éloignée du centre du village et n’est pas une option pour les habitants qui ne disposent pas d’un véhicule.

Mellery est fort isolé par rapport aux autres villages et aux pôles d’attraction. Un bus (L27) permet de rejoindre la gare de Tilly mais il ne circule que trois fois par jour dans chaque sens.

Même constat pour Marbisoux dont la situation est comparable à celle de Mellery. Depuis un an, la situation s’est malgré tout quelque peu améliorée depuis que le bus de la ligne 27 fait un crochet par la place du village.

Les Villersois ne peuvent pas se rendre en bus à Marbais ou Sart-Dames-Avelines. Les étudiants ne peuvent pas rejoindre la ligne de bus qui va sur Nivelles. Les habitants qui n’ont pas de véhicule n’ont pas de possibilité de faire leurs courses dans les grandes surfaces de l’entité.

Tilly est le seul village à être desservi à la fois par le train et une ligne de bus. La ligne de bus permet de rejoindre l’ancienne maison communale de Marbais. Pour aller à Sart-Dames-Avelines ou Nivelles le matin,  il faut arriver au plus tard à 7.00 à Marbais et changer de ligne. Le soir il faut attendre 17.40 avant de pouvoir repartir dans l’autre sens.

3.      La pétition

Pour valider notre intuition d’une attente forte de la population pour une meilleure couverture en transports en commun dans l’entité, le Cadev a lancé une pétition en septembre 2016. Voici le texte que nous avons proposé : 

La commune de Villers-la-Ville est coupée en deux au niveau de ses transports en commun. Les bus ne relient pas les villages entre eux et desservent pas les arrêts de trains, la maison communale et le centre sportif.

Pour permettre aux étudiants de rejoindre leur école, aux navetteurs leur lieu de travail, à tout un chacun les centres commerciaux et culturels des environs, nous demandons la mise en place d'une offre attractive, avec des parcours, des horaires et des fréquences réfléchis.

Avec votre soutien, le CADEV s'engage à appuyer ce plan auprès des TEC et de la Commune.

1014 signatures ont été récoltées, 942 d’habitants de l’entité et 72 de villages proches.

Un tiers provient de la pétition en ligne et le reste des versions papier déposées chez les commerçants.

 

Parmi les habitants de l’entité, les signataires se répartissent comme suit:  

Répartition
Villers
39%
Sart
21%
Marbais
19%
Marbisoux
3%
Tilly
12%
Mellery
6%
 
 

Il faut noter qu’il est très probable que le poids de Villers soit surpondéré en raison du choix de nombreux signataires d’indiquer le nom de l’entité plutôt que le village qu’ils habitent.

A l’inverse, Sart, Marbisoux, Tilly et Mellery sont sous-pondérés en raison de l’absence de commerces de proximité où il était possible de signer la pétition.

 

4.    Enquêtes complémentaires

 

4.1 Souhaits des habitants

Pour mieux cerner les attentes des d’habitants, nous avons recontacté par le biais du site de la pétition électronique un panel de signataires (30).

 

-          Question 1 : Avez-vous signé par réel intérêt ou par sympathie ?

Pour 83% d’entre eux, il s’agissait d’un réel intérêt.
 

-          Question 2 : Quel parcours vous intéresse le plus en fonction de votre lieu de résidence ?

 
Habite
Parcours
Marbais
Marbais- Tilly (gare)
 
Marbais-Mellery
Marbais
Marbais-VLV
Marbisoux
Marbisoux-gare Tilly
Marbisoux
Marbisoux-Nivelles
 
Mellery-Marbais
 
Mellery-SDA (centre sportif)
Mellery
Mellery-Tilly
Mellery
Mellery-Villers (gare)
Mellery
Mellery-VLV-SDA
Tilly

Relier villages avec arrêts statégiques

Rigenée
Rigenée-VLV
SDA
SDA-abbaye
SDA
SDA-gares
Marbisoux
SDA-Marbais-VLV
SDA
SDA-Tilly
SDA
SDA-Villers (maison communale)
SDA
SDA-VLV
SDA
SDA-VLV
SDA
SDA-VLV
SDA
SDA-VLV
SDA
SDA-VLV
SDA
SDA-VLV (gare)
SDA
SDA-VLV (gare)
SDA
SDA-VLV-Marbais
Marbais
SDA-VLV-Tilly
Tilly
Strichon-Marbais
Tilly
Tilly gare-LLN
 
Tilly-Marbais-Sombreffe
VLV
VLV-Genappe
VLV
VLV-LLN
VLV
VLV-LLN
VLV
VLV-Mont-St-Guibert (école Hayeffes)
VLV
VLV-Ottignies hôpital
VLV
VLV-SDA (centre sportif)
VLV
VLV-SDA (Intermarché)
VLV
VLV-SDA-Nivelles
 

-          Question 3 : Quel gare vous intéresse le plus ?

 
 Habite

Gare préférée

Marbais
Tilly
Marbisoux
Tilly
Mellery
Tilly
Tilly/Rigenée

Tilly/ Villers

Sart
Villers
Villers
Villers
 

Globalement, la demande se porte à 55% pour Villers, 45% pour Tilly.

 

-          Question 4 : Au sein de votre famille, combien de personnes sont potentiellement intéressées par des déplacements en bus ?

 

Au départ de 30 répondants, il apparait que le potentiel réel est de 71 personnes, soit un facteur de 2.4 réparti comme suit :

 
Adultes
21
Jeunes
39
Retraités
11
 

Il s’agit de personnes habitant sous le même toit (conjoint, enfants). En appliquant le même facteur aux signataires de la pétition, on arrive à un nombre de personnes intéressées par une nouvelle ligne de bus vraiment très important.

 

-          Question 5 : Où se situe votre lieu de travail ou d’études ?

Lieu travail

Réponses
Bruxelles
9
Court-St-Etienne
1
Genappe
1
LLN
11
Mont-St-Guibert
1
Namur
1
Nivelles
2
Ottignies
1
Rèves
1
Wavre
1

Grand Total

29
 

-          Question 6 : Etes-vous demandeur que la ligne de bus se prolonge en dehors de l’entité ? Si oui vers quelle destination ?

Gembloux
2
LLN
22
Nivelles
2
Ottignies
1
Rèves
1
Sombreffe
1
Genappe
2
 

Incontestablement, Louvain-la-Neuve est la plus demandée. La demande est logique compte-tenu du nombre de travailleurs et d’étudiants à Louvain-la-Neuve (voir question précédente).

 
4.2 Les usagers des trains
 

Mercredi 19 octobre 2016, en gare de Villers-la-Ville, nous avons interrogé les usagers du train sur leurs habitudes de déplacement aux heures de pointe du matin, soit 4 trains entre 6.30 et 8.30.

 

Le lundi 24 octobre, nous avons compté le nombre d’usagers entre les mêmes heures en gare de Tilly.

 
Les résultats sont détaillés en annexe.
 
De ces résultats, on peut déduire que :

-          La gare de Villers est un peu plus fréquentée (171 personnes) que celle de Tilly (155 personnes).

-          Les étudiants constituent le groupe le plus important, surtout ceux du secondaire         (> 75%)

-          95 % des usagers prennent le train tous les jours

-          55% des usagers rejoignent la gare en voiture. Comme il s’agit essentiellement d’étudiants du secondaire, cela signifie que ce sont les parents qui les amènent. Nombre d’entre eux préféreraient sans doute que le jeune puisse rejoindre la gare par ses propres moyens, le matin mais aussi le soir puisqu’ils terminent leur journée en général avant leurs parents.

-       Les heures de retour ne sont pas identiques tous les jours pour beaucoup de voyageurs mais s’étalent essentiellement de 16.00 à 18.45, sauf le mercredi pour les étudiants du secondaire.


 

5.   Proposition

 

Sur base des résultats des enquêtes, il nous semble important d’opter pour une nouvelle ligne des TEC qui permettrait de relier un maximum de villages avant de rejoindre LLN.

Nous préconisons des liaisons rapides entre les villages en empruntant des voies rapides pour éviter les pertes de temps et amener rapidement les usagers aux gares et d’un village à l’autre.

Pour la même raison, nous recommandons un nombre limité d’arrêts.

 

Dans l’entité, les centres d’intérêt principaux sont :

-          Les 2 gares (matin et soir surtout)

-          Les commerces de Villers et Marbais (en journée)

-          La moyenne surface de Sart-Dames-Avelines (en journée)

-          La maison communale (le matin)

-          Le centre sportif (le soir et le mercredi après-midi surtout)

 

Les pétitionnaires ont également clairement indiqué leur préférence pour une ligne de bus qui se prolongerait jusque Louvain-la-Neuve. Même s’il est possible de s’y rendre en train, il faut compter 4 arrêts avant Ottignies avant de prendre la correspondance. Le trajet standard se fait en 40 minutes au départ de Villers (45 minutes à partir de Tilly).

Sur la route en direction de Louvain-la-Neuve, nous proposons un arrêt en bas de la rue de l’école des Hayeffes (Mont-saint-Guibert).

A Louvain-la-Neuve, le bus pourrait s’arrêter à proximité de l’Axis Park avant de rejoindre la gare des bus. De là il est possible le matin de prendre le Rapido jusque Bruxelles à Delta et Woluwé.

Il est important de calquer les horaires de bus en fonction de ceux des trains, surtout aux heures de pointe du matin et du soir, et de s’assurer que les bus qui iront jusque LLN arrivent avant le début des cours ou des heures de bureau.

Les fréquences les plus élevées devront être celles du matin  entre  6.30 et 8.00 et du soir entre 16.30 et 19.00.

Nous proposons un parcours qui part du centre de Sart-Dames-Avelines (rue de Villers) en direction de Villers-la-Ville (rue de Sart) pour un arrêt en bas de la rue de Mellery à proximité de la gare.

Continuer en direction de Marbais (rue de Marbais) avec un arrêt (en journée) à hauteur de la maison communale et un autre au croisement avec la rue du Châtelet. Arrêt à la place Legain à Marbais.

Prendre la rue de Priesmont, puis la rue de la Drève en direction de Tilly et prévoir un arrêt au croisement avec la rue de la station (gare de Tilly).

Traverser le passage à niveau de Tilly et poursuivre en direction de Mellery par la rue de Hanzée puis de Gentissart. Prévoir un arrêt rue de Thébais à Mellery.

Poursuivre vers Haute Heuval par la rue Adjudant Kumps, puis vers Mont-St Guibert avec un arrêt en bas de la rue de l’école des Hayeffes.

Continuer jusque Louvain-la Neuve à la gare des bus avec un arrêt au croisement entre le boulevard Baudouin I et le parc scientifique Einstein, à hauteur du Cercle du Lac.

Au retour prendre la même route jusqu’à la place Legain et continuer tout droit dans la rue du Berceau jusqu’à la chaussée de Namur.

Mettre un arrêt à hauteur de l’Intermarché puis s’engager dans la rue de Thyle (ou la rue Gustave Linet) et rejoindre le centre de Sart-Dames-Avelines. 


 

Sur la carte ci-dessus les points d’arrêts dans l’entité sont marqués d’un point de couleur. Leurs intérêts principaux :

-          SDA centre : il permet d’embarquer les Sartois pour les amener à la gare ou à la maison communale de Villers

-    Gare de Villers : permet d’embarquer les Villersois qui veulent aller à Marbais prendre le bus vers Nivelles ou rejoindre l’Intermarché de Sart

-          Croisement N275 et rue du Châtelet : accès au bus pour les habitants de Rigenée

-         Place Legain : embarquement des Marbaisiens désireux de se rendre à la gare de Tilly, liaison avec la ligne 568 vers Nivelles ou Fleurus

-          Gare de Tilly

-          Mellery rue de Thébais : liaison des Mellerysiens vers LLN ou Marbais

-          Intermarché sur la N93 : accès à une moyenne surface

Parallèlement à la mise en place de la nouvelle ligne, nous recommandons une fréquence nettement renforcée de la ligne 27 (Gembloux-Marbais).

Pour que la nouvelle ligne soit un succès, il est impératif que la cadence des bus des TEC soit élevée pour limiter les temps d’attente et synchronisée avec les départs de train le matin et les retours de train en fin de journée.

 

Idéalement, la nouvelle ligne devrait être annoncée fin juin 2017 pour effectivement entrer en application en septembre avec la rentrée scolaire, au moment où les étudiants achètent leur abonnement.

Articles portant sur des thèmes similaires :