S'identifier - S'inscrire - Contact

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

De l'intérêt du compostage

Par Cadev • Eco-conseils • Vendredi 15/01/2021 • 0 commentaires • Version imprimable

Nous cherchons chaque jour à diminuer notre empreinte écologique. Le compostage est un moyen simple et efficace de réduire nos déchets (-30% en volume, -50% en poids) et d'obtenir un amendement riche et naturel pour le jardin, en rendant au sol ce qui en a été extrait.

Le fait de composter nos déchets organiques plutôt que de les jeter permet aussi de réduire nos coûts liés aux déchets : nous achetons moins de sacs payants de la Commune et réduisons les passages au parc à conteneurs.

Le compostage se base sur un principe simple : laisser les "ouvriers" du sol décomposer nos déchets organiques pour les transformer en humus. Ces ouvriers sont les vers épigés, collemboles, bactéries, champignons et autres contributeurs qui habitent naturellement nos sols. Leur travail au sein du compost est le même que celui qu'ils réalisent en milieu naturel. Ainsi, le compost a une bonne odeur de sous-bois et, comme dans la nature, si le compostage est bien réalisé il ne présente aucune nuisance.

La condition essentielle est d'offrir aux organismes décomposeurs de bonnes conditions de travail, c'est-à-dire de la nourriture (nos déchets organiques) en quantité suffisante et à intervalles réguliers, une aération correcte du compost, de l'humidité pour permettre le déplacement des décomposeurs et enfin, de l'obscurité.

Il existe différentes techniques éprouvées telles que le compostage en fût, en bac, en tas, le vermicompostage, etc. Un autre grand principe est de conserver un bon équilibre entre matières azotées (plutôt vertes, molles et mouillées comme les déchets de cuisine, tontes de gazon, ...) et matières carbonées (plutôt brunes, dures et sèches comme les feuilles mortes, la paille ou la sciure). Cet équilibre est nécessaire au bon déroulement du compostage : trop d'azote et il y a un risque de formation d'ammoniaque avec les odeurs que cela engendre ; trop de carbone et le compost ne se décomposera que très lentement.

Cependant, en pratique ces principes sont très simples à appliquer et il est donc facile d'assurer une décomposition complète de notre fraction organique. À la clé, nous obtenons un amendement naturel pour le sol du potager, du jardin d'agrément ou même de la pelouse, tout en réduisant notre impact environnemental.

Vous trouverez sur notre site le calendrier des nouveaux "maîtres composteurs" récemment formés par la Commune. Ils vous aideront à vous lancer à votre tour dans cet art du recyclage des déchets organiques.