S'identifier - S'inscrire - Contact

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Agenda


De l’eau gratuite !

Par Cadev • Eco-conseils • Vendredi 01/02/2013 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Savez-vous que le coût moyen de l’eau en Belgique pour un particulier a augmenté de plus de 60% entre 2006 et 2011 ?
L’eau de ville est essentiellement consommée à usage ménager. Tout au plus 5% de l’eau de distribution est utilisée pour notre alimentation. Le reste disparaît pour un tiers dans les toilettes (40 litres/ jour/ personne), un autre tiers dans nos salles de bain, 15 % dans les lave-linge et lave-vaisselle, le solde servant à irriguer les potagers et à laver les voitures…

Face à ce gaspillage, la récupération d'eau de pluie est une solution écologique et économique.
Outre la possibilité d’aménager un simple collecteur d’eau de pluie pour arroser son jardin, on peut aller plus loin et placer une citerne pour les besoins domestiques de la maison. Vous pourrez utiliser l’eau de pluie pour le ménage: WC, lave-linge, jardin, nettoyage... jusqu’à 80% de votre consommation.

L’eau de pluie qui tombe sur le toit est collectée dans une citerne. La quantité d’eau récupérée dépend bien entendu de la surface de votre toiture mais également du type de couverture. Le taux de récupération varie de 95 % pour des toits en pente à 60% pour des toitures plates recouvertes de gravier.

La citerne en matière synthétique est plus légère, plus facile à installer. On peut y prévoir une fine couche de gravier afin de favoriser la fixation de micro-organismes qui dissolvent les petites impuretés. Quelques pierres calcaires neutraliseront l’acidité des eaux de pluie. Les citernes préfabriquées en béton constituent l’option la moins onéreuse. Les micro-organismes s’y installent facilement. Par contre, le béton neutralise l’acidité de l’eau. Vous placerez un filtre au bout du tuyau qui plonge dans la citerne pour ne pas boucher la tuyauterie.

Renvoyer de l’eau de pluie dans le réseau de distribution est interdit ; l’idéal est de prévoir un double système d’alimentation en eau potable et en eau de pluie. En cas de mise à sec de la citerne, la compagnie des eaux IECBW recommande de la remplir avec de l’eau de ville.
L’investissement global varie entre 1.500 à 2.000 € par habitation. Au coût actuel de l’eau, une famille de 4 personnes le rentabilisera en moins de 10 ans (comptez sur une économie de 45 euros/ personne/ an).

Pourquoi ne pas lier la délivrance d’un permis de bâtir à l’obligation d’installer une citerne ? Ce serait tout bénéfice pour l’environnement et le portefeuille !

Articles portant sur des thèmes similaires :