S'identifier - S'inscrire - Contact

Dans la presse

Voyez ici les articles traités dans la presse à propos des dossiers qui vous intéressent

Réalisation

Ce site a été réalisé gracieusement par l'Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon (Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL) dans le cadre de ses missions d'aide à la diffusion de l'information environnementale. Trop de Bruit en Brabant wallon ASBL ne peut être reconnue comme responsable du contenu éditorial de ce site.

Agenda


Centre sportif : coûteux atermoiements (Vers l'Avenir 29/9)

Par Cadev • Dans la presse • Mercredi 29/09/2010 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés :

Et on reparle du centre sportif de Villers-la-Ville : vingt ans entre l'idée d'un projet et sa concrétisation... Assurer la ge stion d'une commune suppose de la patience et pas mal de résignation quand il s'agit de concrétiser de grands dossiers.

Prenez l'exemple de la salle omnisports que tout le monde à Villers-la-Ville appelle de ses voeux. Il faut commencer par décider d'un emplacement. Mais il fut un temps où les grands projets avaient tendance à Villers à se promener d'un coin à l'autre de l'entité.

Ce fut le cas du parc à conteneurs, enfin réalisé. Ce fut la même chose avec la salle omnisports, rêvée au début des années 90 et déplacée à deux reprises, avant que son implantation définitive ne soit décidée à Sart-Dames-Avelines. Commence alors la chasse aux subsides.
Le dossier est discuté, les projets d'architectes étudiés, un choix définitif établi et un projet est déposé à la Région Wallonne en 2004.
Le ministre de l'époque se fend d'un accord ferme de subsides en 2007. Les documents d'attribution de marché doivent rentrer pour mai 2008. La commune attribue le marché à la S.A. Lixon, sous réserve d'approbation par la Région wallonne. Ce qui est fait. Mais la commune n'a pas perdu son temps à attendre qu'on lui refuse son projet pour non-conformité avec les nouvelles réglementations contraignantes et coûteuses en matière de respect de l'environnement, et a intégré au projet initial une isolation et un chauffage performants et l'utilisation rationnelle de l'eau de pluie. Elle intègre ces nouvelles données dans ses plans. Coût : 1,5 millions d'?, à charge de la commune. Ne reste plus qu'à attendre la signature libératoire et salvatrice des subsides.

Lire l'article en entier.

Articles portant sur des thèmes similaires :